18/04/2013

Retaper une chaise en bois et son assise

Ha, le grand classique du AVANT/APRES.... qu'est ce que  j'aime ça! Je trouve qu'on est jamais déçu, et puis c'est tellement agréable de mesurer le chemin parcouru!!!!
Soit dit en passant, je me laisse aussi facilement hypnotiser par les émissions de relooking, genre de AVANT/APRES à l'échelle humaine... J'me demande s'il faut que je m'inquiète.... Bon, je me laisse le temps de la réflexion et en attendant, je vous présente la transformation du jour :
                              AVANT                                                              APRES     
.... Enfin, du jour... heu, comment vous dire.... Ca n'a pas pris une seule journée, loin de là!!!!

Par contre, autant vous prévenir, pour le machin noir et blanc sur l'"AVANT", je n'ai rien pu faire : indécapable, imponçable, refractaire aux peintures en tous genre...bref : un roc.

Je me suis donc concentrée sur les chaises pour remplacer les deux de mon bureau/atelier que j'avais  malencontreusement cassé en m'asseyant... non sans rire : juste en m'asseyant (je crois que ça aussi ça donne matière à réflexion). Voici donc les 2 candidates au relooking, récupées il y a de nombreuses années de ma belle famille pour  notre premier chez nous :
 Peinture noire laquée écaillée par endroits, assise en sky marron.... trouée! Bref,  elles sont dans leur jus, mais c'est quand même de la bonne came, la preuve : même pas bancales!
Mon objectif : décaper puis repeindre le châssis en bois, recouvrir l'assise d'un tissu de mon choix.

Ma première idée était de prendre l'option flemme en tentant de me passer de décapage, grâce à une peinture miracle dont j'avais vu la pub dans des magazines cet été : ni une ni deux je filoche chez Leroy, et là, la bonne blague : mam'zelle Grip Activ de V33 vaut la modique somme de 54€ le litre!!!! Elle est certainement super, mais bon, c'est pas trop l'esprit recup....
Je pars donc en croisade dans mon garage, c'est pas trop compliqué vu qu'une fois regroupés, je me suis rendue compte que TOUS les pots de peintures remplissaient un meuble entier! J'ai donc le choix de la reine, et je tranche pour la couleur qui n'existe pas mais qui est partout : le taupe.
Reste du premier mur que j'ai osé peindre après notre emménagement, je ne m'en lasse pas.

C'est à ce moment de l'histoire que j'ai commis, je pense, ma plus grosse erreur : attraper un pot de décapant chimique et le badigeonner sur les 2 miss. Car contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'est pas parce que la  peinture est vieille qu'elle s'enlève facilement!!!
Vu comme ça, ça à l'air de marcher... mais en fait non!
Je pense qu'il est resté près de 80% de la peinture noire, qu'elle est devenue toute poisseuse, que j'en ai mis partout et que j'ai respiré un air saturé de produit chimik pendant 1/2 journée....

Conséquence de ma connerie : j'ai quand même enlevé ce que je pouvais, puis j'ai nettoyé à l'éponge et au savon, puis  j'ai laissé sécher. Et voila, une  journée et beaucoup d'NRJ perdue!!!!

L'étape suivante (à laquelle j'aurais du passer direct!) c'est le ponçage.
Avec du papier de verre spécial bois ou multi-surfaces, grain fin ou très fin.
L'objectif est d'enlever les aspérités liées à mon décapage foireux et de préparer le terrain pour qu'adhère la sous couche.....
 Activité à mener en extérieur si  possible....surtout quand l'asthme est l'ami de vos poumons, disons que c plus raisonnable.
 A ce moment, si le désespoir s'empare de vous parce que que vous n'avez vraiment pas l'impression d'avancer, c'est normal... car ça n'avance pas.... pas très vite en tout cas.
La patiente est la copine du fait maison (et l'ennemie de la Grip Active V33)

 Heureusement,  après la sous-couche vient la première couche... Et avec, mon entrain, car je commence à entrevoir le résultat final
Mon espoir de pouvoir me contenter d'une seule couche n'étant clairement pas à la mesure de mes ambitions pour ces chaises, je leur en remet une, de couche.

Aller, un dernier effort, pour ne pas perdre les fruits de votre travail : une légère couche de cire d'antiquaire pour protéger la peinture...
Aucune couleur, juste une légère odeur pendant quelques heures!
Maintenant, même l'eau ne passe plus...

A appliquer avec un chiffon propre et sec...

Viens ensuite le moment  des essayages de tissus (honnêtement, on est pas loin de Belle toute nue, faut quand même  l'admettre...). Moi qui sait généralement ce que je veux, j'avoue avoir pas mal hésité.... entre le Echino et le Lin motif couture vintage....
J'ai tranché en faveur de la couleur, un peu comme d'hab, je vous l'accorde!
Passons donc maintenant à l'assise...C'est carrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeement plus sympa (et rapide) à faire que le travail sur le bois. Je pense qu'une demie-heure en tout suffit :
Une fois les assisses positionnées sur le tissu (en choisir un de préférence assez épais pour ne pas qu'il se déforme sous la pression de nos jolies fesses fluettes), tracer un contour à  la louche... enfin, avec un stylo,  car la louche ne marque pas, enfin aux dernières nouvelles!
Le tracé vert n'est pas très visible, désolée!!! Prendre une marge d'environ 8 cm autour du bois... Et plus l'assise est épaisse, plus il faut prendre de la marge.
Découper les deux  morceaux de tissus....
.... et les passer à la sur-jeteuse pour une finition pas trop crados (une découpe au ciseau cranteur ou un point zig zag feront également très bien l'affaire!)
Et voila le résultat :
Prendre ensuite son agrafeuse à bois... Ici ça va être difficile de faire  sans! Mais c'est un bel investissement  pas cher, et qui peu servir pour faire des cadres pêles-mêles (rectangle en bois sur lequel on tend du tissu et de la ouatine, puis des rubans en croisant pour accueillir des photos), des cadres range barrettes ou pour bricoler (la semaine  dernière j'ai consolidé le toit de la cabane en bois des enfants avec!!!)
Ensuite, la technique, pour obtenir un beau rendu bien tendu, c'est d'agrafer le tissu, deux agrafes par 2 agrafes, en face à face... Hum????? Je commence par une agrafe en haut, puis la copine en bas...
Je continue par une agrafe à droite, puis sa copine à gauche...
Ensuite je pars sur la diagonale à droite, puis celle de gauche et ainsi de suite, jusqu'à faire le tour :
Et de  plus près :
Bon, ça n'a pas besoin d'être ultra nickel au verso, vu que c'est le dessus de l'assise qui compte....
.... et voila : je les regarde et ils me disent "on a bien mangé, on a bien bu, on  a la peau du ventre bien tendue, merci Bulles de Cerises"....
Ce tissu est vraiment incroyable, il sublime tout ce qu'il touche....
Maintenant, j'en ai plu, mais bon, j'aurai mes chaises sous  les yeux ou presque  tous les jours, donc ça vaut le coup!!!!
Et là le meilleur : placer les assises sur le châssis en bois (visser si besoin dans les vis initiales, prévues à cet effet...).... Wahouaaaaaaa......
Oui d'accord, mais c'est quoi ce p'tit truc qui dépasse en haut de l'image???? Et ben, c'est la touche girly, le p'tit détail qui fait la différence.... sans qu'on ne voit que ça non plus!
Avec mes micro chutes de tissus, je couds 2 rectangles endroit contre endroit, plus je les retourne et referme l'ouverture pour avoir un rectangle doublé (eh oui, le tissu est visible des 2 côtés!). Je façonne  le nœud avec un ruban de couleur que je fixe avec un point de colle tout droit sorti de mon pistolet.... Et toujours avec mon pistolet, je fixe le tout sur le dos  de la chaise (par exemple, mais bon, vous le mettez où vous voulez!!!)
et d'une....
et de deux!
Alors, franchement, c'est pas mieux après?????

3 commentaires:

Leslie Dessertine a dit…

bravo bravo ... méconnaissable ...

Fan de Fleurs a dit…

Oui, trop top. Et les commentaires, j'adore, j'en ai encore mal aux côtes. Bravo pour tout !

Juliette a dit…

Super travail, cela a du vous prendre un temps fou^^ Je suis pas prête à me lancer, alors je fais confiance à un tapissier décorateur Bordeaux